A l’image de Florence, sa patrie, détruite aux temps obscurs des invasions barbares avant d’être « refondée », ainsi qu’il est rappelé au chant XIII de l‘Enfer, l’humanité traverse aux yeux de Dante, en ce début du XIV° siècle, une crise si grave qu’elle ne peut qu’appeler à une rénovation morale, spirituelle et politique. C’est dans ce but refondateur qu’il compose son ‘poème sacré’ pendant les années de l’exil, afin de rappeler les fins dernières, indiquer le chemin de la réforme, construire une progression, du chaos à l’ordre parfait, en acquérant ainsi la stature du scriba Dei, poète et prophète.

Jean Lacroix suit, dans le présent ouvrage, les multiples pistes suggérées par le lexique, les options thématiques et les choix figuratifs de Dante-poète, en reconstituant par des parcours répétés, de l’Enfer au Paradis, les différents aspects sensoriels et conceptuels du voyage de Dante-personnage vers son salut. En s’appuyant sur de multiples références, il souligne la force d’une démarche poétique qui vise à donner consistance, par l’alta fantasia, à un message rédempteur, en mobilisant contre l’indicible tous ses moyens d’expression.

 

Jean Lacroix (1934-2014), ancien élève de l’Ens de Saint-Cloud, agrégé d’italien, a été professeur à l’université Paul Valéry-Montpellier 3 de 1969 à 1999. Il est l’auteur de nombreuses études sur Dante, Pétrarque, Boccace, le genre de la nouvelle et les écrits d’artistes du Quattrocento et du Cinquecento.

Jean Lacroix, Dante refondateur